Les 6 péchés capitaux des régimeuses – Partie 6 : La flemme

pearpongVoici maintenant quelques semaines que j’ai commencé cette revue tantôt humoristique, tantôt mélancolique vous exposant ce que j’estime être les péchés capitaux des régimeuses. J’ai mis un certain temps avant de clore cette série parce que je suis une reine de la procrastination et parce qu’aussi j’avais la flemme. Je cherchais également une inspiration particulière. Et les nymphes que j’attendais n’ont finalement fait leur office qu’aujourd’hui.

Après l’envie, l’impatience, la tentation, la culpabilité et la frustration, voici venu le dernier péché capital : la flemme. C’est peut-être aussi le votre. Si tel est le cas, n’ayez crainte : nous sommes nombreuses dans ce cas. Du moins, je l’espère.

Les 6 péchés capitaux des régimeuses – Partie 6 : La flemme

Il était une fois un matin de temps de en temps où vivre est une épreuve. Le réveil sonne et commence alors une journée que tu n’es pas prête d’oublier : il te faut 10 minutes pour comprendre que tu dois te lever, 10 nouvelles minutes pour ouvrir ton premier œil et malgré toute l’énergie que tu mets à ouvrir le second, il s’y refuse. Tu te concentres donc autant que possible pour forcer le récalcitrant à coopérer et tu te brûles la rétine au passage tant ton œil n’était pas prêt psychologiquement à vivre cette épreuve. Même si le beau temps te met généralement en joie, aujourd’hui le soleil n’est pas ton ami.

Lire la suite

Publicités

Les 6 péchés capitaux de la régimeuse – Partie 5 : La frustration

Poire et balance

Ah les régimes… Avoir d’avoir vécu l’envie, l’impatience, la tentation, la culpabilité, on ne sait pas vraiment ce qu’on aura à gérer. Finalement, plus qu’un combat contre le poids, c’est une guerre contre nos nerfs que nous menons. Et ils n’ont pas fini de nous en faire des vertes et des pas mûres (de poire bien sûr). Après tout ça, il reste l’un des pires sentiments à gérer, un péché qui sonne comme une peine capital : la frustration.

Lire la suite

Les 6 péchés capitaux de la régimeuse – Partie 4 : La culpabilité

keep calm and stay focus

Le resto avec tes copines ne s’est pas déroulé comme tu le voulais ? Malgré toute ta volonté, ta concentration et ta projection en position de yoga, tu n’as pas réussi à tenir et tu as fini par céder à la tentation incarnée par ce fameux fondant au chocolat supplément crème chantilly ? Au moment de la dégustation, tu ressens une forme d’orgasme : ton cerveau libère des tas d’endorphines, tu prends du plaisir, tu savoures. Miam ! Tes papilles gustatives te disent merci, mais …

Lire la suite

Les 6 péchés capitaux de la régimeuse – Partie 2 : L’impatience

Après l’envie, il est temps de s’attaquer à un nouveau péché, sans doute l’un des plus handicapants : l’impatience ! Ma copine régimeuse : sache que telle ma petite poire sur son radeau cracotte, c’est une longue traversée qui t’attends …

Partie 2 : L’impatience

Poire et pagaie

Ça y est : tu sais ce à quoi tu veux tendre, tu as une idée du nombre de kilos que tu veux perdre et tu es motivée ?

Tu vas donc commencer à te mettre au « régime ». D’ailleurs, en passant, qu’on l’appelle « régime » ou « rééquilibrage alimentaire », il s’agit toujours d’un parcours du combattant avec une bonne dose de privation. Certes, dans le « rééquilibrage alimentaire » on te vend que tu ne te prive pas, mais que tu réapprends à manger.

Mais enfin si j’aime la junkfood et que je réapprends à manger des légumes (et à me passer de junkfood), à un moment donné, c’est bien que je suis dans un processus de privation. Pour moi, cette nouvelle appellation c’est juste du politiquement correct. Il est évident que le mot « régime » fait peur parce qu’il est souvent associé à une privation extrême, à une absence de plaisir, à un monde empli de contraintes et de souffrances. En fait, le régime fait penser à une dictature de l’alimentation où les crudités et les protéines gouvernent d’une main de fer. Et forcément, qui dit dictature dit mauvaise image. Mais un rééquilibrage alimentaire, c’est finalement pareil. On a bien une privation dans les deux cas.

Lire la suite

Les 6 péchés capitaux de la régimeuse – Partie 1 : L’envie

J’ai connu des tas de filles au régime : j’en côtoie dans la vie réelle, sur les réseaux sociaux et sur les blogs. Et j’ai remarqué que nous commettions toutes ou presque les mêmes petites erreurs : une série de péchés capitaux qui nous empêchent d’avancer, qui nous mettent dans des situations difficiles à gérer, qui nous font craquer. Je les ai analysé en connaissance de cause. Tout ce que je vais vous décrire ici, je l’ai vécu. Je les relate dans les situations que j’ai connues. Ce sont mes anecdotes, mes conseils, mes avis. Vous les écrire a été un véritable moment d’introspection parfois avec un peu de tristesse et de regret, souvent avec de l’humour. J’espère que vous en sourirez, que vous vous reconnaitrez peut-être.

6 péchés capitaux donc 6 parties. J’aurai pu faire un article plus condensé pour tout y mettre d’un coup, mais j’avais bien trop de choses à dire pour me censurer. Ouvrons la discussion et dites-moi ce que vous en avez pensé, comment vous gérez vos situations complexes et ce qui vous aide.

Partie 1 : L’envie

Ah les régimes, quelle belle invention Sois-mince et tais toin’a-t-on pas trouvé pour nous vendre des tas de bouquins, de magazines, de vidéos, d’abonnements, de produits d’alimentations de marques bien trop chers et identiques à d’autres (je pense par exemple aux flocons d’avoines Dukan …), de vêtements miracles et d’appareils de sport aux propriétés douteuses.

Au final, un bien bel objet markéting qui surfe sur la vague de mal-être présente chez les femmes. Un belle réussite commerciale quand on sait que les médias qui nous vendent l’utilité de cette panoplie de produits miracles participent du système qui a créé notre mal-être. Dans une société où il nous est insidieusement soufflé depuis des générations que le bonheur passe par la minceur, on nous vend aujourd’hui des kits à mincir. C’est plutôt bien trouvé. Et ça ne s’épuisera jamais à priori.

Lire la suite